Appel à projets de type équité – Décembre 2020

 

Date de lancement : 21 décembre 2020
Date limite de présentation des projets : 07 février 2021
Publication des résultats de l’appel : mai 2021

Le Fonds Malgache de Formation Professionnelle (FMFP) contribue à la promotion de la formation des acteurs du secteur informel de production dans le cadre de ses appels à projets dénommés « équité ». Le FMFP poursuit ses actions de financement des projets de formation professionnelle de type équité en réponse aux conséquences socio-économiques de la crise sanitaire liée à la covid-19. Avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’Union Européenne (UE), le FMFP lance le quatrième et dernier appel à projets pour le secteur équité de l’année 2020. Une enveloppe de 752 340 000 MGA abondé exclusivement par l’AFD et l’UE, servira à financer les projets sélectionnés.

Les objectifs de l’appel à projets sont de :

  • Renforcer la résilience des petits et micro-entrepreneurs face à la crise et assurer leur inclusion dans le marché local et national (territorial) ;
  • Favoriser le maintien et la consolidation des emplois, la création d’emplois, d’auto-emploi impactant les jeunes et les femmes au niveau des filières et métiers porteurs localement ;
  • Accompagner les jeunes et les femmes en perte d’emploi à travers un processus de réinsertion professionnelle axé sur les besoins du marché du travail ;
  • Financer une offre de formation professionnelle adaptée aux contextes locaux et territoriaux ;
  • Diffuser le système d’apprentissage structuré au niveau local ;
  • Favoriser la création d’associations professionnelles par secteur d’activité et métier afin de permettre aux travailleurs individuels en forte situation de précarité d’avoir accès à des parcours de formation et de professionnalisation répondant à leurs besoins de qualification ;
  • Développer la culture de la formation professionnelle auprès des TPE – PME informelles ;
  • Assurer le transfert de technologie (ou la recherche) pour valoriser les intrants locaux et améliorer la qualité et quantité de la production (surtout en milieu rural).

Filières et métiers ciblés :

Pour cet appel, les filières et métiers ci-après seront priorisés :

  • L’Agriculture, le petit élevage dans les domaines de l’apiculture améliorée, l’aviculture améliorée, l’élevage d’ovins et caprins, la pisciculture, la sériciculture et la Pêche, la culture de fruits et légumes ;
  • La Transformation agroalimentaire, l’huile essentielle ;
  • Petits métiers urbains et périurbains comme les petits services aux ménages, la mécanique en général, réparation d’appareils électro-ménagers, ou informatique
  • L’Artisanat
  • La construction et les gros travaux ;
  • La Santé, l’hygiène et le bien-être ;
  • Le Tourisme
  • Le transport intermédiaire et opérant dans l’informel ;
  • L’énergie renouvelable alternative ;

Bénéficiaire cible :

L’appel va cibler particulièrement :

  • Des micro entrepreneurs, travailleurs indépendants ou autoentrepreneurs informels issus des communautés de la localité ciblée par le projet et résidant en zone rurale ;
  • Des micro entrepreneurs, travailleurs indépendants ou autoentrepreneurs informels résidant en zone urbaine et impliqués dans l’une des filières/métiers citée ci-dessus ;
  • Les travailleurs des entreprises familiales informelles ;
  • Les membres de coopératives informelles de producteurs sans statut juridique ;
  • Les employeurs indépendants informels. Beaucoup de ces employeurs sont dans le même temps des maîtres d’apprentissage qui recrutent et forment des jeunes en vue de les faire participer aux activités de production) et/ou de service de leur entreprise ;
  • Les jeunes en situation précaire d’emploi ou en apprentissage informel ;
  • Les personnes mises en chômage technique suite à la crise sanitaire et les jeunes en reconversion professionnelle dans le secteur informel sur des compétences requises par le marché du travail.

Public cible :

  • Les entreprises informelles de taille moyenne ou petite
  • Les micro entrepreneurs et exploitants individuels mais aussi les employés des micros, petites et moyennes entreprises
  • Les jeunes en reconversion professionnelle, ou en situation d’apprentissage ou en situation précaire d’emploi
  • Les déflatés des entreprises
  • La répartition des bénéficiaires tiendra compte de l’aspect genre et des jeunes avec un objectif d’au moins 50% au moins de femmes (sauf pour des métiers spécifiques à démontrer dans le projet) et 50% de jeunes de 15 à 35 ans.

Résultats attendus :

A l’issue de la mise en œuvre des projets, environ 2000 personnes seront formées comprenant :

  • Au moins 1500 exploitants individuels, micro/très petits et petits entrepreneurs du secteur informel qui seront renforcés dans le développement de leurs activités ;
  • Environ 500 employés des micros et petites entreprises (MPE) du secteur informel qui vont bénéficier à la fois de formations transversales et techniques ;
  • Environ 50 maitres d’apprentissage seront formés et prêts à encadrer des jeunes apprentis ;
  • Au moins 100 apprentis seront accueillis par des maîtres d’apprentissage et suivront un processus d’apprentissage structuré ;
  • Au moins 50% sont des femmes ;
  • Au moins 20% des femmes formées accèdent à des fonctions d’encadrement dans les secteurs THR, THA et TIC
  • Au moins 50% ont moins de 35 ans.

NB : Le promoteur de chaque projet devra demander le dossier d’appel à projets complet et détaillé à l’adresse électronique suivante : [email protected] ou le télécharger en cliquant ici.

Les offres doivent être adressées : à Monsieur le Directeur Général du FMFP, au plus tard le 07 février 2021. Les dossiers électroniques (sous format pdf) peuvent être envoyés par e-mail à : [email protected] avec mention dans l’objet « soumission définitive » et les dossiers physiques accompagnés de la version électronique (CD ou clé USB) peuvent être envoyés (déposés) à l’adresse suivante durant les heures de bureau (8 heures à 17 heures) : Fonds Malgache de Formation Professionnelle (FMFP), Enceinte Materauto, Route des Hydrocarbures, Antananarivo 101. Pour les promoteurs des régions n’ayant pas accès au courrier électronique, le cachet de la poste fera foi pour les dossiers envoyés physiquement.

Pour tout besoin d’accompagnement ou d’information, vous pouvez contacter le Département Formation-Insertion (DFI) à l’adresse électronique suivante : [email protected], Tél. +261 20 22 538 86/ +261 34 41 593 36/ +261 34 41 592 77/ +261 34 41 590 28.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *